f

             
 
    L'abbaye de Cluny, le site reconstitué
   


Cluny, En 910, le duc Guillaume d’Aquitaine fonde une abbaye aux confins d’une vallée du sud de la Bourgogne. Dès sa fondation, le nouvel établissement est consacré à Saint-Pierre et Saint-Paul, c'est-à-dire qu’il ne dépend que du pape et qu’il est libéré de toute emprise laïque. Le monastère atteint son apogée à la fin du 11ème et au début du 12ème siècle. Laissée à l’abandon après la révolution, l’église abbatiale fut pillée et vendue à un marchand qui en fit une carrière de pierres. Enfin on la coupa en deux pour créer une nouvelle rue dans la ville. La longue agonie se poursuivit jusqu’en 1823. Aujourd’hui, il ne subsiste qu’un dixième de la major ecclesia.

    Cluny la nef
  Bande Annonce
 

Vous retrouvez le site de Cluny animé et expliqué dans le DVD "Les chefs d'oeuvre de l'art Roman"

DVD5 - 16:9 - PAL toutes zones

55 minutes

Type : Documentaire culturel

Langues : FR, ANG, GER, ESP, ITAL


Le Grand Transept
  Transept Cluny La communauté Clunisienne rassemble alors plus de 1000 abbayes et prieurés dispersés sur toute l’Europe. 10 000 moines sont sous l’autorité d’un père commun qui devient le second personnage le plus important après le Pape. Le projet d’agrandissement de la maison mère débute en 1088 sous l’abbatiat d’Hugues de Semur. 42 ans plus tard en 1130, le pape Innocent II consacre solennellement la « major ecclesia »
  Le Choeur
  Les dimensions étaient impressionnantes : 187 mètres de long, 5 nefs avec une voûte centrale sur doubleaux de 30 mètres de haut, 2 transepts et un choeur pourvu d’un déambulatoire ouvrant sur 5 chapelles rayonnantes. Ce vaste plan surnommé « le promenoir des anges », répondait aux nécessités de la circulation liturgique. Seuil majestueux entre le visible et l’invisible, cette gigantesque abbatiale restera la plus grande église de toute la chrétienté jusqu'à la reconstruction de Saint-Pierre de Rome au 16ème siècle.
  Vues du chevet et des transepts
  Cluny Chevet

La plus grande procession atteindra plus de 1000 moines en 1132 lors d’une convocation de la totalité de l’ordre. L’audace et le gigantisme de cette architecture était associée à une élévation intérieure qui multipliait les alignements d’arcades, les pilastres cannelés et les chapiteaux corinthiens. En reprenant ces motifs architecturaux venus de l'antiquité, les concepteurs de Cluny souhaitaient édifier une sorte de nouvelle Rome et retrouver ainsi tout le prestige de la cité des papes.

 
 

Grez Productions - toute reproduction interdite sans l'autorisation explicite de l'auteur


plan du site